www.uhlwiller.EU

Site non officiel de la commune
Accueil Infos commune Paroisse Le musée du pain Le village André Grusenmeyer Galerie photos Recettes Contact

Mis a jour le

24 janvier 2016 

André Grusenmeyer

 André Grusenmeyer mécanicien et inventeur, est né le 24 novembre 1840 à Uhlwiller, dans le Bas-Rhin, et il est mort le 30 novembre 1905 à Haguenau


Inventeur de la machine à battre le blé en 1880 en Alsace. Il a déposé 21 brevets.


 Biographie


        L'invention de la machine au début du XIXe siècle va engendrer un nouveau type d'artisan, le mécanicien. Uhlwiller va devenir célèbre dans les environs à cause d'un enfant du village qui sera mécanicien et inventeur, André Grusenmeyer. Ce dernier est né à Uhlwiller le 24-11-1840 comme fils d'Antoine Grusenmeyer et Catherine Krauss. Nous ne savons rien de son apprentissage ; comme jeune mécanicien il ouvrit près de l'église son atelier où il occupait jusqu'à vingt ouvriers, ce qui équivalait pour ce temps à une petite usine. Dans cet atelier il ne se contentait pas de fabriquer ou de réparer des machines agricoles. C'est ainsi qu'on lui attribue l'invention de la batteuse (Dreschmaschine), du manège, de la charrue-butteur et d'autres machines[1]. Une telle batteuse peu encore être vue au musée du pain d'Uhlwiller. Malheureusement Grusenmeyer n'a pas fait breveter ses premières inventions et c'est seulement très tard qu'il s'est laissé convaincre à faire cette démarche. D'après un journal il aurait déposé 21 brevets pour des scies et d'autres machines agricoles. Nous avons de lui deux brevets enregistrés à l'Office des brevets à Munich :



L'invention de la batteuse posait le problème de la force motrice ; le moteur existait déjà, mais le moteur à vapeur ou à explosion était encore rare et le moteur électrique était impossible par défaut de réseau électrique. Ne restait alors comme force motrice que le muscle humain et le trait animal. Dans mon enfance j'ai encore pu voir en exercice une batteuse activée par des mains d'homme ; sur le côté de la machine était fixée une grande manivelle, qui était tournée par deux hommes. L'utilisation de la force de trait animal se fit par le moyen du manège ; sous un hangar derrière la grange était installé un carrousel, activé par deux chevaux qui tournaient en rond ; le mouvement rotatif ainsi acquis était transmis par engrenage et vilebrequin à la batteuse installée dans l'aire de la grange. D'après de nombreux témoignages l'invention du manège est due à André Grusenmeyer. Aujourd'hui encore, dans certains hangars perdus d'Uhlwiller, se trouvent des parties de manèges inventés et construits par lui.